Ce qu’est le yoga et ce qu’il apporte

Le yoga est une philosophie de la vie conçue il y a près de 2 500 ans par des sages de l’Inde. Mais c’est une philosophie qui est loin de ne travailler que sur le plan intellectuel : le yoga travaille sur tous les aspects de la personne, sur les plans physique, physiologique, mental, émotionnel, psychique et spirituel, tous sont liés.

Le mot yoga provient de la racine sanskrite yuj qui signifie lier, unir. La pratique du yoga unie le corps avec le mental et le mental avec l’âme, elle vous relie à votre entité profonde et immuable. Il en découle une grande sérénité et une vie en accord avec soi-même et le monde.

Patanjali, sage de l’Inde antique, est la grande référence des « yogis ». Il définit le yoga dans ses Yogas Sûtras comme « yogash citta vrtti nirodhah » ou « le yoga est la cessation de toute activité mentale ». Il décrit ensuite la méthode en 8 « piliers » ou étapes :

  • Yama, qui est constitué de 5 règles de vie valables universellement. Elles prônent la non-violence et la vérité, la capacité à ne pas se laisser entrainer par le plaisir des sens, la vie simple et sans accumulation, la non convoitise de ce qu’est ou fait l’Autre.
  • Niyama, qui est constitué de 5 règles de vie de chacun adapte à sa situation, sa religion, sa culture, son âge. Il s’agit : de la pureté du corps et de l’esprit, du contentement (ou savoir se satisfaire du présent), de l’habilité à faire face à l’adversité, de l’introspection pour se connaitre, et de la dévotion qui mène à l’humilité.
  • Asana, un asana est une posture. C’est la partie du yoga la plus connue en occident, celle qui est enseignée le plus couramment. Les asanas mobilisent chaque cellule du corps, ils permettent d’avoir un corps sain, souple et fort mais aussi, à travers l’immobilité du corps et son harmonie, on atteint « la cessation des fluctuations mentales ». Les asanas préparent donc aux 5 piliers suivants :
  • Pranayama. Le prana est l’énergie de vie, celle qui fait qu’une cellule vit et ne reste pas un amas de molécules. Le souffle c’est la vie, aussi le Pranayama est une pratique de contrôle de la respiration à travers différents exercices. L’idée est que si les émotions affectent le rythme respiratoire, il est inversement possible de contrôler ses émotions par une régulation de la respiration.
  • Pratyahara. Les sens ne sont plus entrainés vers l’extérieur, mais se tournent vers l’intérieur. On se libère alors de la servitude à nos désirs.
  • Dharana est la concentration, l’esprit se fixe sur un objet (réel ou imaginaire).
  • Dhyana est la méditation, l’esprit et l’objet de la méditation ne font plus qu’un.
  • Samadhi est l’aboutissement de la méditation, un état de félicité au-delà de la conscience où l’on fait l’expérience du centre de son être.

Si le Samadhi était le but ultime des sages de l’Inde antique, à notre humble échelle les objectifs peuvent être beaucoup plus simples : recherche de relaxation, de souplesse, équilibre de l’appétit, capacité de concentration, mise en mouvement du corps, avoir un corps sain, temps pour soi, ou aspiration plus spirituelle,... chaque pas vous confère un peu plus de bien-être et d’harmonie, ne soyez pas pressé, soyez humble et le chemin sera riche !