La méditation, plus qu’une mode, un bien-être retrouvé…

Vous avez vu ? La méditation, on en parle partout. Mais plus qu’une mode c’est une pratique qui aide à prendre de la distance afin de clarifier l’esprit… Une pratique loin d’être réservée aux illuminés.

Qu’est-ce que c’est ?
Selon Matthieu Ricard, célèbre moine bouddhiste, « c’est un entraînement de l’esprit quotidien ». Dans une société où le temps s’accélère, où performance rime avec surinvestissement, l’esprit de l’être humain a mille raisons de se trouver encombré. La méditation, à ne pas confondre avec la relaxation, est une pratique spirituelle (et non pas religieuse !) tirant ses origines de la philosophie indienne qui aide à maîtriser son esprit. Elle permet de retrouver son calme intérieur, de clarifier l’esprit. Immobile, il « suffit » de lâcher prise : ne rien attendre, ne pas forcer… juste observer. Observer sa respiration, sentir son ventre se gonfler, l’air sortir des narines. Des idées surgissent ? Il faut les laisser venir, et repartir.
 
À quoi ça sert ?
Avec la méditation, on essaie de se réaliser « ici et maintenant » grâce à la concentration, au lâcher-prise. Un moyen d’apaiser petit à petit ses angoisses, de retrouver son calme. Les effets peuvent se faire sentir dès la première séance, mais une pratique régulière aide à les optimiser et retrouver son équilibre émotionnel, accroître sa concentration. Un exemple ? La méditation aide notamment à être plus efficace dans l’organisation de son travail, à éviter de commencer une tâche sans la finir, à « zapper ». Cela aide aussi au quotidien à se sentir apaisé, mieux dans l’instant présent…
 
Pourquoi c’est bon pour la santé ?
L’anxiété génère de nombreuses maladies : maladies cardio-vasculaires, cancers… Des études démontrent que la méditation est associée à la diminution du stress, de l’anxiété, des troubles du comportement alimentaire et les fonctions cognitives. Des recherches ont également démontré que la méditation aidait à réguler la pression sanguine et à améliorer même la digestion. Les effets de la méditation sur la pression artérielle, le ressenti de la douleur, le stress et la santé des cellules font aussi l’objet de recherches. [1]
 
Comment pratiquer ?
Tout d’abord, il n’existe pas qu’une seule forme de méditation. Vipassana, mindfulness, insight meditation, pleine conscience… autant d’appellations, autant d’approches. Même si rien n’empêche de consacrer 20 minutes par jour à la méditation en solo, il est conseillé de s’initier avec un instructeur expérimenté.

Notes

[1Huffington Post, 16 juin 2013